Contrairement aux rumeurs, devenues de plus en plus insistantes, évoquant un remaniement ministériel imminent, l’actuelle équipe gouvernementale va rester en poste pour quelques jours encore.

L’aveu est venu du Premier ministre lui-même. Ahmed Ouyahia a en effet révélé aux membres du bureau national de son parti, le RND, réunis le week-end dernier à Alger, qu’au « aucun remaniement ministériel n’est envisagé dans l’immédiat ».

L’information, livrée par le porte-parole du RND, Seddik Chihab dans les colonnes du Soir d’Algérie, a le mérite de la clarté ; car, depuis quelques semaines, des informations des plus fantaisistes ont circulé sur un éventuel remaniement ministériel. Plus que cela, des noms des ministres partants ont alimenté les chroniques des salons algérois. On a prêté au Premier ministre une volonté de se débarrasser de certains ministres qui manquent notamment d’expérience ou qui sont souvent exposés à des polémiques liées à la gestion de leurs secteurs. Pour d’autres ministres, la rumeur publique leur prête une volonté de démissionner même si tout le monde sait que dans notre pays, on ne démission presque jamais. On se fait surtout « démissionner ».

Selon des observateurs, un remaniement ministériel n’interviendra pas avant plusieurs mois. L’objectif actuel du gouvernement étant la mise en application de la feuille de route tracée depuis la désignation de Ahmed Ouyahia comme premier ministre. En attendant, la présidence de la République continue à exercer un marquage de près sur le Premier ministre. Une opération qui se caractérise par les attaques dont Ouyahia fait l’objet de la part du secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès.

Le Premier ministre ne se laisse pas faire pour autant. S’il se soumet lui-même à la stricte obligation de réserve, Ouyahia a trouvé une nouvelle parade : c’est le porte-parole du RND, Seddik Chihab, qui est chargé de répondre à la polémique. L’homme a d’ailleurs répondu, de tac au tac, à chaque fois que son mentor est attaqué. Ce qui promet donc d’animer la scène politique !