La délivrance de plusieurs actes administratifs ne sera plus gratuite au niveau de nos consulats à l’étranger. La diaspora algérienne est obligée à partir de cette année 2018 de payer des droits de timbre pour retirer n’importe quel acte à l’image d’un certificat de vie, de non-mariage, d’hébergement ou des procurations.

En effet, l’article 28 de la Loi de Finances 2018 a modifié les dispositions de “l’article 142 quater du code du timbre”, explique un document publié au Journal Officiel. Les dispositions de de l’article 142 ont été “modifiées et complétées”  pour imposer tout un barème concernant les droits des timbres que doivent payer les Algériens établis à l’étranger lorsqu’ils veulent retirer un document administratif auprès des services consulaires.

Désormais, il faudra payer au moins 200 Da de droit de timbre pour obtenir un document ordinaire comme une autorisation paternelle. Ces droits peuvent s’élever jusqu’à 4000 Da pour un certificat de changement de résidence. Voici enfin le tableau qui retrace les montants de ces droits selon la nature de l’acte administratif.