Annoncées depuis jeudi, les augmentations des prix des transports sont désormais connues. Selon des sources au sein du ministère des Transports, le gouvernement a accordé des augmentations de 5 DA sur les prix des dessertes par bus dans les zones urbaines. Pour les lignes interwilayas, les augmentations ne dépasseront pas 10 à 15% des prix pratiqués actuellement.

Après l’annonce des augmentations des prix des carburants, les transporteurs privés ont demandé officiellement au gouvernement la possibilité de porter les prix de leurs prestations à la hausse. Ils ont notamment demandé de fixer les prix des dessertes à 50 DA au lieu de 20 à 30 DA actuellement en zones urbaines. Des augmentations que les autorités jugent excessives.

Les prix des carburants vont augmenter dès lundi, 1er janvier. Selon l’Autorité de Régulation des Hydrocarbures, le prix de l’essence normale passera à 38,95 DA/litre (contre 32,69 DA en 2017), celui de l’essence super à 41,97 Da/litre (contre 35,72 DA en 2017), et celui de l’essence sans plomb à 41,62 DA/litre (contre 35,33 DA). Le prix du gas-oil passera à 23,06 DA/litre (contre 20,42 DA) tandis que le prix du GPL restera inchangé par rapport à 2017 (9 DA/litre).