Le processus de dépôt d’une demande de visa Schengen auprès des prestataires des consulats de France en Algérie va radicalement changer à partir de 2018. Et pour cause, la prise de rendez-vous deviendra payante. 

En effet, hier mercredi, L’ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, a annoncé que le rendez-vous « doit être validé par le prépaiement de tout ou une partie des frais de service, dans les 72 heures qui suivent l’attribution du rendez-vous, autrement il sera carrément annulé ».

Cela signifie que les demandeurs algériens doivent payer au préalable pour valider la prise d’un rendez-vous de dépôt du dossier de la demande de visa Schengen. Concrètement, la mesure consiste à faire valider dans un délai de 72 heures un rendez-vous effectué par un demandeur de visa en prépayant tout ou une partie des frais de service. Les demandeurs algériens devront donc payant à l’avance l’équivalent de 27 euros, à savoir près de 5000 Da, selon les premières informations fournies par l’ambassade de France

Cette nouvelle mesure vise à lutter contre « les intermédiaires indélicats » les « no-shows » (ceux prennent rendez-vous et ne se présentent pas). Ces intermédiaires indélicats sont à l’origine d’une perte importante de créneaux tous les jours, soit entre 30 et 50% de créneaux perdus en moyenne en 2017 et la nouvelle mesure devrait notamment limiter les fraudes liées à la revente de rendez-vous.

Cette gestion améliorée des prises de rendez-vous va permettre de « réduire le gaspillage et d’offrir plus de créneaux disponibles aux demandeurs, dans le but de raccourcir les délais. Une meilleure réponse aux attentes légitimes des demandeurs, par le maintien et le renforcement de la prise en compte des situations individuelles des demandeurs (contraintes humanitaires, familiales et professionnelles) », a promis enfin l’ambassadeur français selon lequel les frais de visa « ne seront pas revus à la hausse », précisant que « ce n’est pas l’ambassade de France qui décide de cette augmentation ».

Jusqu’au 26 décembre 2017, « 410.000 visas ont été délivrés pour environ 630.000 demandes » déposées en Algérie.