C’est une véritable consécration. La plus importante mission onusienne de maintien de la paix au monde sera dirigée dès le 1er février 2018… une Algérienne ! Il s’agit de la diplomate Leila Zerrougui.

C’est effectivement notre compatriote qui été désignée par le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres comme première responsable de la mission de maintien de la paix en RD Congo. 

Née en 1956 à Souk Ahras au nord-est de l’Algérie près de la frontière avec la Tunisie, Leila Zerrougui est une juriste de carrière formée à l‘école nationale d’administration d’Alger. Après avoir servi son pays dans différentes juridictions dont la Cour d’appel de d’Alger et de Blida (1986-1997), elle entame une carrière internationale qui la conduira à l’ONU où elle participera à plusieurs missions dont le Tibet en 2004 et Guantanamo en 2005.

Experte en droits de l’homme, la diplomate algérienne a travaillé comme responsable adjointe de la mission de l’ONU en RDC entre 2008 et 2012 avant d’occuper le poste de Représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés pour les Nations unies. Leila Zerrougui cumule enfin une expérience de plus de trente années dans les domaines de l’état de droit et de la protection des civiles, démontrant une compétence élevée en matière de gestion et de leadership.

Au RD Congo, cette algérienne aura la lourde tâche de s’assurer du maintien de la paix dans une région très tendue et convoitée par de puissants lobbys internationaux.