On savait que Abdelaziz Bouteflika excelle dans les deux langues qu’il emploie dans ses discours et interventions, à savoir l’arabe et le Français. Mais on ne savait pas grand-chose de ses relations avec l’anglais et l’espagnol.

Son ancienne interprète, Hafidha Benchehida, qui l’accompagnait depuis qu’il était ministre des Affaires étrangères, rapporte que le chef de l’Etat « comprend parfaitement l’anglais et l’Espagnol ». Pour celle qui est devenue sénatrice du Tiers présidentiel, Abdelaziz Bouteflika est « exigeant » sur la qualité des interprétations. « Il maîtrise comprend très bien l’anglais et l’Espagnol. Mais il est spécialisé dans la littérature française et arabe. Et lorsque j’interprète une de ses interventions, notamment dans le domaine de la littérature ou lorsqu’il évoque un écrivain, tel que Garcia Merquez ou Nizar Kebbani, il tenait à ce que mon interprétation soit la plus exacte possible. Il est très exigeant », résume la dame, dont le témoignage est rapporté par la chaîne Ennahar TV.

Hafidha Benchehida était l’interprète personnelle de Abdelaziz Bouteflika lorsque celui-ci était ministre des Affaires Etrangères. Elle a fait, en suite, une carrière aux Nations-Unies. Le chef de l’Etat l’a rappelée dès son retour au pouvoir en 1999. Elle a été, ensuite, désignée membre du Conseil de la Nation il y a 4 ans. Elle a continué, néanmoins, à servir le chef de l’Etat dans plusieurs de ses entretiens.