L’archevêque d’Alger, Mgr Paul Desfarges,  a assuré ce dimanche que les “chrétiens fêtent Noël paisiblement en Algérie”. Il n’y ni persécution ni insécurité comme le veulent le faire croire certains médias occidentaux. 

“Tout se passe bien. On a souvent en Europe l’image d’un pays où la sécurité n’est pas assurée. Ce qui est faux. J’aimerais tant que cesse cette réputation”, a affirmé l’archevêque d’Alger dans un entretien accordé à l’édition africaine du magazine français Le Point.

“Les catholiques constituent une petite communauté composée surtout de cadres avec leur famille, d’étudiants étrangers et de migrants. Nous vivons et pratiquons notre religion dans la discrétion mais sans être dans l’obligation de nous cacher. Nos concitoyens musulmans savent qui nous sommes et nous respectent”, a confié encore Mgr Paul Desfarges selon lequel “les chrétiens algériens, un petit nombre, sont souvent un peu plus discrets. Mais beaucoup d’entre eux seront parmi nous le jour de Noël lors de la messe que je présiderai à la cathédrale d’Alger, ou aux autres messes lors de la veillée de Noël”, a-t-il expliqué.

Pour l’archevêque d’Alger, la discrétion des chrétiens en Algérie n’est pas une tare. “On’est pas là pour s’imposer et dire qu’on est là. On est là pour servir et aimer. On veut rester humbles. On ne veut pas faire du prosélytisme”, a-t-il souligné en dernier lieu.