Le Raï s’est frayé une chemin au pays du Wahhabisme ! Grace à Cheb Khaled, cette musique algérienne qui chante l’amour, la sexualité, l’amitié, la beauté des femmes et cassent tous les tabous, s’est trouvée une place dans le ténébreux royaume du Wahhabisme, à savoir l’Arabie Saoudite. 

De la ferveur, de l’enthousiasme et de la folie en l’air, Cheb Khaled a animé un concert exceptionnel et unique en son genre. En effet, c’est la première fois qu’un tel concert débridé est organisé en Arabie Saoudite, un pays rigoriste et fondamentaliste. Invité par une instance officielle saoudienne dont le but est de mettre en place des événements de divertissement en direction des jeunes saoudiens, Cheb Khaled a  été malgré lui l’acteur d’une véritable révolution dans un pays où le conservatisme se confond avec la religion et l’exercice du pouvoir. Dans cette vidéo, le King du Raï revient sur cette expérience artistique inédite :