Les passagers algériens du vol AH 1003 ont laissé éclater leur colère à l’aéroport Charles de Gaulle (CDG) à Paris. Après plus de 4 heures de blocage et d’interminable attente dans le vétuste Airbus A330-200, ces 300 passagers ont été contraints de quitter l’appareil et de revenir à l’aéroport. Le vol a été annulé en raison d’une mystérieuse panne de moteur. 

Mais  à l’aéroport, aucun responsable d’Air Algérie n’a voulu leur délivrer la moindre information. La fuite en avant du personnel d’Air Algérie a suscité une débandade générale à l’aéroport CDG de Paris. Le chef d’escale est absent et un seul responsable de la compagnie battant pavillon national s’est présenté à la suite aux passagers pour leur annoncer qu’un autre appareil sera dépêché depuis Alger pour entamer les réparations de l’Airbus victime d’une panne sur la piste de l’aéroport CDG.

Ces explications n’ont pas rassuré les passagers et certains d’entre eux ont entamé une action de protestation en bloquant l’accès aux autres passagers du vol AH 1215 reliant Paris à Alger et prévu à partir de 17 H 00.

Selon les images qui nous sont parvenues depuis CDG, la tension monte crescendo et les nerfs des passagers algériens livrés à leur sort ont craqué.