C’est le ministre de la Justice, Tayeb Louh, qui l’affirme haut et fort : la justice algérienne a acquitté la plupart des anciens terroristes détenus à Guantanamo. 

“L’Algérie a reçu des autorités  américaines 17 ex détenus du Guantanamo”, a reconnu à ce propos Tayeb Louh selon lequel à l’issue des deux séances de vote à l’APN sur le projet de loi relatif  aux compétences du Conseil d’Etat et celui relatif à l’organisation  pénitentiaire et réinsertion sociale des détenus.

Le même ministre a pris le soin d’ajouter qu'”une autre personne qui est revenu au pays de son plein gré”.

Cependant, la plupart des ressortissants algériens accusés de terrorisme par les autorités américaines ont bénéficié des jugements  d’acquittement après avoir été jugés en Algérie. D’après Tayeb Louh,  “ces ressortissants sont intégrés dans la société et aucune  plainte n’a été enregistrée contre eux”.

Par ailleurs, le même ministre a révélé que “226 jeunes dont 21 étrangers (qui étaient résidents en  Algérie) ont fait l’objet de mandats d’arrêt internationaux”. “Toutes les présomptions existantes confirment la présence de ces jeunes  dans les zones de conflits, lesquels ont rejoint les rangs des groupes  terroristes à leur tête le groupe terroriste Daech”, a expliqué enfin le ministre.