Sous le titre “l’encombrant invité de Macron à Alger”, “le Canard Enchaîné” de ce mercredi révèle qu’Alexandre Djouhri, le flamboyant homme d’affaires mis en cause dans la procédure judiciaire sur le possible financement libyen de Nicolas Sarkozy, était officiellement invité, le 6 décembre, à la petite sauterie organisée par l’ambassade de France à Alger en l’honneur du Président français Emmanuel Macron.

Ce qui pose un léger problème quand on sait que cet intermédiaire tout puissant ne répond pas aux convocations de la justice française et se garde bien de remettre les pieds en France.

Au mieux aussi bien avec Dominique de Villepin, l’ancien Premier ministre de Chirac, qu’avec Claude Guéant et Nicolas Sarkozy, intime des plus gros patrons du CAC 40 (Dassault, Proglio….), “monsieur Alexandre” est parvenu à imposer sa présence à cette cérémonie officielle. Un représentant de l’Elysée, un peu embarrassé, a confirmé au “Canard” cette invitation au Canard Enchaîné en rejetant la bévue sur l’ambassade. Quelques tètes pourraient bien tomber dans les jours qui viennent au sein de la représentation diplomatique française.

“Alex” le mystérieux

Dieu sait quels services “Alex”, comme le surnomment ses proches, rend-il aux intérêts français en Algérie.

Dans les années 1990-2010, la proximité de ce beur de Sarcelles avec feu le puissant général Larbi Belkheir, un des principaux “parrains” alors du système algérien, lui avait facilité son irrésistible ascension en France !

“A l’attaque”, comme aime à le clamer notre talentueux Alex, l’homme qui sait toujours rebondir au sein du marigot politique français.

 

En partenariat avec Mondafrique