Le célèbre chanteur et musicien, Lounis Aït Menguellet, a pris position au sujet des événements et protestations qui ébranlent en ce moment plusieurs localités en Kabylie. 

Le chantre de la chanson kabyle a lancé clairement un appel à l’apaisement. « Il n’y a aucun intérêt à ce que la Kabylie soit ainsi perturbée. Mon message est clair, j’appelle à l’apaisement », a-t-il dit dans les colonnes du quotidien La Dépêche de Kabylie à la fin du concert qu’il a donné à l’Opéra d’Alger pour célébrer ses 50 ans de carrière.

« Notre langue maternelle aujourd’hui ne peut être soumise à un vote au Parlement, c’est un non sens », a encore fait savoir le célèbre chanteur, respecté et très écouté dans les quatre coins de la Kabylie. « Elle est officielle est de ce fait, elle doit être promue. Il faut qu’il y ait cette promotion mais cela ne devrait pas passer par la concertation ou le vote, on a dépassé ce stade », a ajouté encore l’enfant d’Ighil Bouammas à Iboudraren dans la daïra de Beni Yenni .

« C’est une obligation, cela va de soi. Le langue amazighe doit être promue sans polémique et sans violence. C’est mon sentiment, tamzight thella wa attili », a-t-il fait remarquer en dernier lieu.