Les Algériens de France qui forment une très importante communauté vont bénéficier prochainement d’au moins 4 nouvelles mesures qui leur faciliteront la vie. C’est du moins ce qu’assurent ce vendredi le Premier-Ministre, Ahmed Ouyahia, et l’ambassadeur d’Algérie à Paris, Abdelkader Mesdoua. 

Ainsi, dorénavant,  les compatriotes établis en France qui souhaitent investir en Algérie “pourront bénéficier de tous les régimes d’avantages ouverts aux investisseurs nationaux résidents”, a déclaré publiquement Ahmed Ouyahia lors d’une réception organisée à l’ambassade d’Algérie à Paris.

L’Algérie a “tant besoin” du savoir-faire, des compétences et des capitaux de ses enfants expatriés pour son développement économique, a-t-il expliqué en confiant qu’une autre importante mesure a été décidée pour séduire les Algériens de France.

Il s’agit de l’acquisition de logement en Algérie par les membres de la communauté qui, désormais, pourront accéder aux différents dispositifs de promotion immobilière, y compris, a-t-il précisé, ceux qui relèvent des pouvoirs publics à l’image de l’AADL.

Il a également annoncé l’ouverture au courant de 2018 l’ouverture d’une banque en France, filiale de la Banque extérieure d’Algérie (BEA), aux profits de ses ressortissants qui désirent en être clients, et au service du flux commercial entre l’Algérie et la France, précisant que les procédures pour cette ouverture “sont en cours de mise en place”.

Pour l’heure, aucune précision n’a été fournie pour expliquer la mise en application de ces nouvelles mesures. Mais selon diverses sources diplomatiques, le Président Bouteflika a instruit les pouvoirs publics de mettre en place ces mesures dés la nouvelle année 2018.