Quelques heures après le départ du président français, Emmanuel Macron, qui quitte l’Algérie dans la nuit de mercredi à jeudi, ce sera au tour du Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, de se rendre à Paris. Il co-présidera, avec son homologue français Edouard Philippe, la tenue du Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN).

En plus des questions politiques, qui ont été largement évoquées lors de la visite de Macron, les sujets économiques domineront les discussions entre les deux premiers ministres et les membres de leurs gouvernements respectifs.

Selon les premières données fournies par l’APS, les travaux de cette commission vont être couronnés par “la signature d’une dizaine d’accords dans les domaines économique, pharmaceutique une usine de fabrication de médicaments anti-cancéreux en Algérie sera annoncée, universitaire, professionnelle et culturel”. Comme ils seront le cadre pour mettre en perspectives d’autres projets de coopération. Il s’agit notamment de la préparation de la visite d’Etat qu’effectuera le président Emmanuel Macron en 2018.

Lors de cette visite parisienne, Ahmed Ouyahia sera accompagné par une forte délégation ministérielle composée des ministres des Affaires Etrangères, des Finances, de l’Education nationale, de la Santé et celui de l’Enseignement Supérieur.