L’Etat algérien vient de décider d’octroyer de nouveaux congés pour ses fonctionnaires qui travaillent au sud du pays et dans les régions des Hauts-Plateaux. 
Le Décret exécutif n° 17-320 du 13 Safar 1439 correspondant au 2 novembre 2017 a été officiellement signé par Ahmed Ouyahia, le Premier-ministre. Il a été, d’ailleurs, publié au Journal Officiel. Ce décret permis ainsi aux fonctionnaires du Sud et des Hauts-Plateaux de bénéficier de jours de bonification de congés en plus des 30 jours réglementaires.
En clair, les fonctionnaires de 9 wilayas du Sud du pays, à savoir Adrar, Tamenghasset, Tindouf, Illizi, Béchar, Ouargla, Ghardaïa, Laghouat et El Oued, ont le droit, dorénavant, à 20 jours de congé. Quant aux fonctionnaires de 4 wilayas des Hauts-Plateaux à savoir Naâma, El Bayadh, Djelfa et Biskra, ils ont droit à un congé de 10 jours supplémentaires.

Le texte précise par ailleurs que ces dispositions s’étendent aussi aux « personnels titulaires d’une fonction supérieure de l’Etat ou d’un poste supérieur ainsi qu’aux agents contractuels ». L’article 4 indique que les employés autres que les agents diplomatiques et consulaires exerçant à l’étranger « dans certaines zones géographiques » obtiennent également 10 jours supplémentaires de détente par an.