L’Etat algérien vient de décider d’octroyer de nouveaux congés pour ses fonctionnaires qui travaillent au sud du pays et dans les régions des Hauts-Plateaux. 
Le Décret exécutif n° 17-320 du 13 Safar 1439 correspondant au 2 novembre 2017 a été officiellement signé par Ahmed Ouyahia, le Premier-ministre. Il a été, d’ailleurs, publié au Journal Officiel. Ce décret permis ainsi aux fonctionnaires du Sud et des Hauts-Plateaux de bénéficier de jours de bonification de congés en plus des 30 jours réglementaires.
En clair, les fonctionnaires de 9 wilayas du Sud du pays, à savoir Adrar, Tamenghasset, Tindouf, Illizi, Béchar, Ouargla, Ghardaïa, Laghouat et El Oued, ont le droit, dorénavant, à 20 jours de congé. Quant aux fonctionnaires de 4 wilayas des Hauts-Plateaux à savoir Naâma, El Bayadh, Djelfa et Biskra, ils ont droit à un congé de 10 jours supplémentaires.

Le texte précise par ailleurs que ces dispositions s’étendent aussi aux “personnels titulaires d’une fonction supérieure de l’Etat ou d’un poste supérieur ainsi qu’aux agents contractuels”. L’article 4 indique que les employés autres que les agents diplomatiques et consulaires exerçant à l’étranger “dans certaines zones géographiques” obtiennent également 10 jours supplémentaires de détente par an.