On a souvent épilogué sur les relations qu’entretient le chateur algérien, Cheb Khaled, avec le Maroc. En plus de ses liens privilégiés avec Roi Mohamed 6, des médias ont souvent rapporté que Cheb Khaled a acquis la nationalité marocaine. Ce n’était qu’une rumeur. Mais depuis mercredi, l’information est devenue « officielle» et c’est le chanteur lui-même qui en a donné la confirmation.

Invité par la télévision française France 24, Cheb Khaled a, en effet, confirmé qu’il dispose désormais de la nationalité marocaine. « Oui », a-t-il répondu à la question de la journaliste qui lui demandait s’il a effectivement acquis la nationalité marocaine. « Cela a été confirmé par la publication, sur Internet, du décret royal. C’est public », a indiqué le roi du Raï. « Même avant que je n’acquière la nationalité marocaine, je me suis toujours senti chez moi à chaque fois je vais au Maroc. Vous savez, depuis mon enfance, je n’ai jamais fait des frontières dans ma tête. Pour moi, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie ne font qu’un peuple », a-t-il développé. Par contre, Khaled Hadj-Brahim, de son vrai nom, a indiqué qu’il ne dispose pas de passeport marocain. Il voyage donc avec son passeport algérien.

Remontant plus loin dans l’histoire, l’interprète de Didi a rappelé que durant la guerre de libération nationale, des combattants et artistes de l’Ouest du pays se réfugiaient au Maroc et ceux de l’Est se cachaient en Tunisie lorsqu’ils étaient recherchés par les autorités coloniales.