La capitale Alger va changer de visage. C’est du moins ce que promettent les autorités de la wilaya d’Alger qui viennent de mettre en place un ambitieux plan de rénovation et d’embellissement des bâtiments datant de l’époque coloniale. 

Selon des sources officielles, l’opération de rénovation a débuté au niveau des bâtisses situées à l’entrée ouest de la wilaya et la façade maritime d’Alger notamment les immeubles de l’Avenue Larbi Benmhidi, Didouch Mourad, Mohamed V et Colonel Amirouch avant d’être élargie aux autres cités de la wilaya y compris  celles des années 70 et 80, a expliqué à ce sujet le Conseiller auprès de la Commission de wilaya chargée du réaménagement et de l’embellissement de la capitale, Mohamed Maachouk.

Au moins 3 908 bâtisses nécessitent une restauration dans le cadre du Plan stratégique pour le réaménagement et la modernisation de la wilaya d’Alger. Il ne s’agit pas uniquement des bâtisses d’Alger centre qui remontent à l’époque coloniale mais aussi “des cités construites dans les années 70 et 80 à l’instar des cités de Bab-Ezzouar, Bachdjerrah, Bourouba et bien d’autres qui nécessitent notamment “un embellissement des façades”, relève le même haut responsable de la wilaya d’Alger.

Pour redonner un second souffre à ces bâtiments de la capitale, la wilaya d’Alger a commencé à procédé au retrait des paraboles individuelles et au déplacement des climatiseurs. Des paraboles collectives ont été installées au niveau de plusieurs immeubles. Par ailleurs, la réparation des ascenseurs de tous les immeubles d’Alger a été inscrite dans  ce programme de réhabilitation. Il est à noter que plus de 780 ascenseurs en panne ont été réparés et 280 autres ont été pris en charge (en cours de réparation) dont 35 réparés.

La Wilaya d’Alger a débloqué enfin une enveloppe budgétaire de 30 milliards de Da, à savoir près de 300 millions de dollars, pour financer ce programme de rénovation.