Pas moins de 86,87 millions de dollars vont être dépensés prochainement par l’Etat algérien pour payer les dettes détenus envers les entreprises dans le secteur des Travaux Publics et des Transports. C’est ce que vient d’annoncer ce mardi le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane. 

“Nous avons reçu 10 milliards de dinars (86,87 millions de dollars) sur un total de 11 milliards (95,63 millions USD) que l’Etat doit payer aux entreprises qui ont réalisé des travaux ou des services dans le secteur des travaux publics”, a fait savoir Abdelghani Zaalane en marge de l’inauguration du salon international des Travaux publics (SITP).

Ce budget vient d’être débloqué suite à l’instruction du Président Abdelaziz Bouteflika qui avait ordonné lors du dernier Conseil des Ministres “le gouvernement de prendre les dispositions appropriées pour assurer, sans délai, le paiement des créances détenues par des entreprises publiques, privées et étrangères ayant fourni à l’ État des prestations en biens ou en réalisations”.

Il est à souligner enfin qu’au mois de juin dernier, l’Etat avait débloqué 130 milliards de DA, à savoir près de 1,2 milliard de dollars, au profit des banques à l’effet d’apurer les créances dues aux sociétés de construction. Ces sommes avaient essentiellement servi à payer les retards de financement des programmes AADL et LPP, lesquels sont, en partie, à la charge des banques.