Bakhouche Alleche, le PDG d’Air Algérie a dérapé ce dimanche. Sur un plateau d’Ennahar TV, ce PDG a justifié le népotisme qui règne au sein de la compagnie battant pavillon national. « Je suis moi-même un père de famille, et si je peux intervenir au profit de mon fils, pour qu’il puisse disposer d’un poste de travail, je le ferais. Tout le monde intervient”, a-t-il clairement affirmé sur un ton qui ne laisse transparaître aucune remise en cause. 

Et c’est avec ces termes que le PDG d’Air Algérie a tenté, soi-disant, de rassurer des Algériens très inquiets pour l’avenir de leur compagnie nationale. Bakhouche Alleche a reconnu également qu »aucun Algérien ne voudrait me croire si je disais qu’il n y a pas de favoritisme dans la compagnie ».

La seule assurance que ce PDG a bien voulu fournir aux Algériens concerne le fléau des employés disposant de « faux diplômes ». Le premier manager d’Air Algérie a confié à ce propos que les employés ayant présenté par le passé de « faux diplômes » ont été « démasqués et licenciés ». Toutefois, il ne donne aucune précision et ne révèle aucun chiffre sur ces « licenciements » supposés.