La compagnie nationale Air Algérie est tout simplement menacée de faillite. La crise financière a provoqué des dégâts considérables sur la compagnie battant pavillon national. Dans une lettre adressée à tous ses employés, dont Algériepart a obtenu une copie, le PDG d’Air Algérie, Bakhouche Alleche, a tiré la sonnette d’alarme et lance un véritable appel à la mobilisation.

Comme il est indiqué dans cette lettre datant du 19 novembre dernier, Air Algérie va très mal financièrement. “Un lourd endettement”, “un sureffectif dans les fonctions non-productives”, “des coûts en constante augmentation”, “une dégradation de la trésorerie” de la compagnie, rien ne va plus à Air Algérie confrontée plus que jamais au spectre de la faillite.

Et le PDG de la compagnie tient un discours d’une franchise étonnante. Il explique clairement à ses employés que si des efforts ne sont pas fournis, l’avenir même d’Air Algérie est menacé. “Il faut freiner nos dépenses et baisser nos résultats d’exploitation”, a averti Bakhouche Alleche dont le cri de détresse reflète parfaitement l’état financier catastrophique d’Air Algérie.