C’est un projet pharaonique. Le constructeur automobile chinois Chery va s’implanter officiellement en Algérie à partir de mars 2018, a appris Algériepart suite à ses investigations. Le constructeur chinois disposera d’une grande usine de montage des véhicules à Sétif. 

Il s’agira, pour l’heure, selon nos informations de la plus grande usine de montage des véhicules en Algérie. Dotée d’une superficie de 20 hectares, l’usine va monter et assembler la future Chery QQ made in Algérie. Un autre modèle utilitaire est également prévu dans le programme. Au début, cette usine se fixera comme objectif de procéder au montage de 30 mille véhicules.

Selon nos investigations, le projet sera entièrement financé et pris en chargé par le groupé privé algérien Mazouz. Dirigé par l’un des hommes d’affaires les plus puissants en Algérie, Ahmed Mazouz, ce groupe privé s’occupera à 100 % du développement de ce projet. Et pendant les deux premières années, Chery espère atteindre un taux d’intégration de 40 à 50 % car la fabrication de la carrosserie des deux modèles de véhicules sera assurée par la future usine de Sétif. Le programme est prometteur et des grandes ambitions sont affichées. Reste à préparer l’inauguration officielle de cette future usine qui devra permettre, selon nos informations, de commercialiser le véhicule le moins cher sur le marché algérien, à savoir une Chery QQ à 800 mille Da, à savoir 80 millions de centimes.

De quoi soulager enfin les Algériens aux bourses les plus modestes. Et les chinois qui assureront l’assistance technique de ce projet promettent des véhicules de qualité et sécurisé. Les Algériens ne demandent pas mieux.