“Enquête sur le pays le plus mystérieux au monde”. C’est avec ces mots que le célèbre magazine français Le Point, l’une des publications les plus lues et consultées en France, a consacré un numéro spécial à notre pays. 

Un Spécial Algérie qui est proposé à la vente en France depuis ce jeudi 16 novembre. Il s’agit d’un dossier de 22 pages qui aborde plusieurs sujets et questions qui font l’actualité en Algérie.

Ce numéro spécial reflète le regain d’intérêt dont fait l’objet notre pays à l’étranger notamment en France. L’Algérie fascine, intrigue et interpelle. Et il n’y a pas que la presse qui s’interroge sur l’évolution actuelle des Algériens. L’Algérie s’invite également dans les livres, essais ou romans de la rentrée littéraire française. Depuis septembre dernier, sur les 581 livres parus dans le cadre de la rentrée littéraire française 2017, une petite dizaine d’ouvrages ont pour thème l’Algérie.

Les auteurs algériens ou français ayant des origines françaises cartonnent également dans l’Hexagone. Preuve en est, la lauréate du prix Goncourt des lycéens s’appelle Alice Zeniter. L’écrivaine d’origine algérienne est revenue dans L’Art de perdre, son quatrième roman,  sur les événements de la guerre d’Algérie, en s’inspirant de l’histoire de sa famille paternelle.

“Le récit s’ouvre par un beau prélude qui présente le personnage de Naïma. Cette jeune femme qui travaille dans une galerie d’art contemporain à Paris décide de s’intéresser à l’histoire de son père, kabyle, arrivé en France en 1962 à dix ans, avec ses parents et des milliers d’autres harkis. Naïma se demande ce que son grand-père a bien pu faire pour avoir été contraint de fuir l’Algérie au moment de l’indépendance”, raconte cette auteure dans les colonnes de divers médias français.

Décidément, l’Algérie est une source inépuisable pour la presse et les intellectuels français.