C’est une arrestation que les policiers français n’espéraient plus… Selon nos informations, Imed Mohieddine, proche des frères Hornec, des manouches sédentarisés de Montreuil-sous-Bois, désignés comme les parrains de la pègre parisienne, a été interpellé au début du mois de novembre à la frontière algéro-tunisienne.

Ce père de famille de 55 ans, condamné à plusieurs reprises par le passé, notamment pour des faits d’extorsion, a été contrôlé alors qu’il revenait d’un séjour en Tunisie, son pays natal. À la vue de son identité, les policiers algériens lui ont alors signifié qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international délivré par un juge d’instruction parisien.

Surnommé « Jo l’Indien » ou bien encore « Tonton », ce caïd du milieu parisien est soupçonné d’être l’auteur d’une triple tentative de meurtre, commise le 12 janvier 2014, dans un café à l’enseigne « Chez Fred », implantée rue de Ponthieu dans le 8e arrondissement parisien.

À l’époque des faits, deux hommes et une femme avaient été grièvement blessés par balle. L’une des victimes avait été atteinte d’une balle de calibre 9 mm au niveau d’une pommette. Un homme, âgé de 61 ans, avait, lui, été touché par quatre projectiles au niveau du cou, du thorax et du ventre.

Rapidement, le nom d’Imed Mohieddine était revenu aux oreilles des enquêteurs du 1er district de police judiciaire (DPJ) et de la brigade criminelle, co-saisis dans cette affaire. Fiché au grand banditisme dans les années 1990, Imed Mohieddine, de nationalité algéro-tunisienne, également présenté comme un des « lieutenants » des Hornec, s’était rapidement mis en cavale après ces faits.

À l’issue de son arrestation, « Tonton », défendu par Me Karim Achoui, a été placé en détention à la maison d’arrêt de El-Kala, située non loin de la frontière tunisienne. « Au regard de sa double nationalité algéro-tunisienne, il pourrait être jugé en Algérie pour cette triple tentative d’homicide, précise une source proche de l’affaire. Si tel est le cas, il risque de ne pas revenir tout de suite en France… »

Source : Le Point