C’est Meziane Idjerouidene qui le confirme officiellement ce jeudi. Le groupe Weaving a cédé sa participation minoritaire de 32% au capital de la compagnie aérienne Aigle Azur, deuxième transporteur aérien français. Weaving est le nom de l’ex-GoFast, le groupe privé appartenant au milliardaire algérien Arezki Idjerouidène qui avait racheté en 2001 la compagnie aérienne Aigle Azur.

Décédé en avril 2016, l’homme d’affaires franco-algérien avait laissé derrière comme héritage la deuxième compagnie française, fondée en 1946. En octobre 2012, le groupe chinois HNA procède au rachat de 48 % des parts d’Aigle Azur.

Depuis plus de 10 ans, Aigle Azur s’est imposée dans le ciel algérien. L’Algérie constitue la première destination de cette compagnie, avec 141 vols par semaine et au moins six villes algériennes desservies. Jusqu’à septembre 2016, Aigle Azur était encore détenue à 52 % par la famille Idjerouidène à travers le groupe GoFast. Mais Meziane Idjerouidène, 37 ans, aux manettes du groupe familial depuis le décès de son père Arezki, a pris un peu de recul sur la gestion opérationnelle de la compagnie, dont il a été directeur général de 2004 à 2012, sous la gouvernance paternelle.

Aujourd’hui, la famille Iderouidène a vendu toutes ses parts à David Gary Neeleman qui a créé et développé quatre compagnies aériennes indépendantes –Morris Air, WestJet, JetBlue et Azul– et est entré au capital de TAP Air Portugal en 2015.