Agressé par le sélectionneur national, Rabah Madjer, le journaliste de la radio nationale, Maâmar Djebour réplique. D’un ton calme et à force arguments, le célèbre commentateur de la chaîne francophone de la radio algérienne a expliqué les conditions dans lesquelles s’est déroulée la prise de bec avec le sélectionneur de l’équipe nationale.

Analysant la rencontre, Maâmar Djebour a indiqué que lui et Rabah Madjer n’ont pas « vu le même matche ». Il estime que la sélection nationale s’est montrée d’un niveau « tout juste moyen ». « Il y a un doute au sein de la sélection nationale et c’est à l’entraîneur de trouver des réponses à ce sentiment de doute éprouvé par les joueurs actuellement», a indiqué le journaliste, interrogé par la chaîne Echorouk news.

Revenant sur la réaction de Rabah Madjer, Maâmar Djebour a estimé que c’était « une réaction disproportionnée, inattendue pour moi. La question était destinée à Riyad Mehrez. En revoyant les images, je pense que l’entraîneur national voulait à tout prix me répondre. Ce qui justifie cette violence du verbe », a dit Djebour. “Je pense qu’après un éloignement des terrains qui a duré dis, quinze ans, il ne supporte pas la pression, qu’il vit mal la critique constructive puisque l’équipe d’Algérie appartient aux 40 millions d’Algériens. Elle n’est ni la propriété ni de Rabah Madjer ni de Maâmar Djebour”, ajoutera le commentateur.

Attaqué par Rabah Madjer sur son âge, Djebour a réplique que le sélectionneur national est « plus âgé » que lui. « Je suis encore jeune, il est plus âgé que moi. Il est né en 1958 et moi en 1963. Vous savez, un journaliste, ça ne s’arrête jamais », a indiqué le commentateur en réponse à Madjer qui lui demandait de « laisser la place aux jeunes ». « Il oublie, nous avons des enfants, des familles (…) quand il dit, j’ai du respect pour tout le monde sauf pour vous », s’indigne Djebour qui dit avoir reçu des appels de soutien de la part des journalistes, mais également des entraîneurs, joueurs et présidents de club de football.

La veille, lors de la conférence de presse d’après le match Algérie-République centrafricaine, le sélectionneur national Rabah Madjer a pris à partie le journaliste Maamar Djebour qui posait, pourtant, la question au joueur Riyad Mehrez, présent. « Taisez-vous, Mr Djebour… vous êtes un ennemi de l’équipe nationale », s’est notamment écrié l’ancienne gloire de l’équipe nationale, sous le regard hagard de l’attaquant de Leicester City.