Avant de recevoir son homologue français, Emmanuel Macron le 06 décembre prochain à Alger, Abdelaziz Bouteflika réapparaîtra, de nouveau, dans au moins deux activités publiques en Algérie. Il s’agit d’abord d’un Conseil des ministres qui se tiendra mercredi à Alger avant de se rendre, le 1er décembre, à la mosquée Ketchaoua, située à la Haute-Casbah.

Après avoir présidé deux réunions du Conseil des ministres, l’une consacrée à l’amendement de la loi sur la monnaie et le crédit, et l’autre dédiée à la Loi de Finances 2018, le chef de l’Etat va tenir, mercredi, son troisième rendez-vous avec le gouvernement. Selon des informations de différentes sources concordantes, cette rencontre va étudier notamment des projets de lois relatifs à la vie sociale des Algériens. C’est le cas d’une nouvelle loi portant sur la protection des consommateurs et d’une autre relative à la formation professionnelle et à l’apprentissage. La rencontre est souvent l’occasion, également, de nommer de hauts fonctionnaires de l’Etat.

La seconde activité conduira le chef de l’Etat à la mosquée Ketchaoua. Située dans la vieille Casbah d’Alger, cette mosquée date de la période ottomane. Elle a, d’ailleurs, été restaurée grâce à un don de l’Etat turc.

En 2016, Abdelaziz Bouteflika avait déjà effectué des visites similaires. Trois sorties l’ont mené à la Grande-mosquée d’Alger (toujours en chantier), une autre à l’Opéra d’Alger et une troisième au Centre international des conférences (CIC) de Club des Pins.