Après des mois d’attente, l’usine Peugeot va finalement voir le jour. Les actionnaires de la nouvelle entité ont paraphé, ce dimanche à Alger, l’accord portant sur la construction d’une usine PSA (Peugeot Citroën Association) à Oud-Tlélat, à quelques kilomètres de sa rivale Renault, opérationnelle depuis 2014.

Selon le Directeur du Groupe PSA, chargé de l’Afrique et du Moyen-Orient, Jean-Christophe Quémard que l’usine Peugeot « fabriquera son premier véhicule au cours de l’année prochaine. La capacité totale de cette usine sera de 75.000 unités/an à terme ». Il ajoutera que le capital de la société est réparti  selon la règle 51/49%, et ce, à hauteur de 20% pour l’Entreprise nationale de production de machines-outils Algérie-PMO Constantine, de 15,5%pour le Groupe privé Condor et de 15,5% pour un opérateur pharmaceutique algérien (Palpa Pro), pour la partie algérienne, et de 49% pour PSA, pour la partie  française.

L’usine produira dans un premier temps 25000 voitures avant d’arriver à 75000 plus tard. Il s’agit notamment de la Peugeot 301, la C Elysée et probablement la 208 et CV 3008. Le taux d’intégration sera de 42% lors des 5 premières années du lancement.