Après avoir invité Djamel Ould-Abbès à laisser «les grands» s’exprimer sur l’élection présidentielle de 2019, l’ancien président du parti islamiste MSP (Mouvement de la société pour la paix), Aboudjerra Soltani a rajouté une couche à la pollution du débat politique. Il a estimé que Chakib Khelil doit « avoir une grande responsabilité » dans l’échiquier politique national.

Invité mercredi en début de soirée sur la chaîne Ennahar TV, Aboudjerra Soltani a indiqué que son « ami » Chakib Khalil mérite d’occuper « une fonction supérieure ». Et lorsque le journaliste lui demandait quelle fonction Chakib Khelil pouvait occuper, le chef islamiste répond sans aucune hésitation : “Il peut être par exemple ministre de l’Energie et des Mines (…) il a prouvé cela par le passé. Et pourquoi pas Premier ministre ? Il a les compétences qu’il faut pour ce poste et il a un réseau de connaissances dans le monde entier”, a argué l’ancien ministre du Travail. Soltani a précisé que rien n’empêche l’ancien ministre de l’Energie d’occuper une nouvelle fonction gouvernementale.

Chakib Khelil fait des irruptions dans le débat politique ces derniers temps. Lors d’un récent échange avec des internautes, l‘ancien ministre n’a même pas écarté la possibilité de se porter candidat à l’élection présidentielle de 2019. « Seul Dieu sait » s’il sera candidat au pas, avait-il indiqué.