On le croyait définitivement éjecté du système. On le pensait « foutu » pour l’avenir. On disait de lui qu’il n’aura aucun rôle à jouer dans les prochaines échéances politiques du pays. On le donnait pour politiquement « mort » car trop « consommé ». Ces derniers mois, Abdelmalek Sellal avait nourri les spéculations les plus défaitistes et moqueuses. Mais, l’ancien Premier-Ministre qui avait défrayé la chronique avec son style iconoclaste qui frisait le populisme serait bientôt de retour.

C’est du moins ce que nous assurent nos sources selon lesquelles Abdelmalek Sellal se repose, certes, chez lui, mais reçoit beaucoup chez lui , parfois des personnalités du plus haut sommet de l’Etat. Sellal a conservé de bonnes relations avec Saïd Bouteflika et les autres membres influents de l’entourage du Président Abdelaziz Bouteflika. Et la retraite de celui qui fut Premier-Ministre de 2012 à 2017 sera bientôt raccourcie puisque Abdelaziz Bouteflika envisage prochainement de confier de nouvelles missions importantes à son ancien protégé.

Selon nos informations, le nom d’Abdelmalek Sellal est cité dans 4 projets revêtent une importance particulière. Le premier projet consiste à lui confier la chefferie du cabinet de la Présidence de la République qui demeure vacante depuis la nomination d’Ahmed Ouyahia à la tête du gouvernement. La deuxième piste consiste à le nommer à la tête du sénat en remplacement du vieux apparatchik Abdelkader Bensalah qui occupe son poste depuis 2002. Sellal pourra devenir ainsi le deuxième personnage de l’Etat et pourra gérer une période de transition si, par malheur, le Président Bouteflika décède en cours de mandat.

Mais, selon nos sources, le projet le plus probable pour lequel devra être rappelé l’ancien premier ministre sera la direction de la campagne du 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika dont les contours commenceront à se dessiner  à partir de février 2018. Selon les toutes dernières informations qui nous parviennent du sérail, l’état de santé d’Abdelaziz Bouteflika ne cesse de s’améliorer et l’hypothèse d’un 5e mandat se renforce de jour en jour. Le bon vieux soldat Sellal bénéficie toujours de la confiance du clan présidentiel et il devra être bel et bien rappelé pour assumer la délicate mission de préparer les Algériens à un autre mandat de l’indéboulonnable résident de Zéralda. Sellal aura certainement beaucoup de pain sur la planche…

En collaboration avec Maghreb-Intelligence