En France, tous les observateurs sont unanimes pour affirmer qu’il s’agit sans doute du “scandale d’Etat le plus grave de toute l’histoire de la Vème République”. “Un naufrage sans précédent qui a vu notre pays brader ses idéaux sur l’autel de l’argent sale, au profit d’une dictature sanguinaire”, avait même expliqué la très sérieuse radio française France Inter.

Ce scandale porte plus exactement sur le financement accordé par l’ex-dictateur libyen, Mouammar Kadhafi, assassiné le 20 octobre 2011, à Nicolas Sarkozy, l’ex-président français. C’est Kadhafi qui aurait fait financer la campagne électorale de 2007 à travers un donc évalué à pas moins de 50 millions d’euros.  Fabrice Arfi et Karl Laske, journalistes à Médiapart, ont publié récemment dans un livre une synthèse de leurs six années d’enquête sur le financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy. Retour sur ce scandale d’Etat qui démontre que la guerre en Libye n’était qu’un énorme mensonge destiné à manipuler l’opinion publique internationale. Et, surtout, à étouffer un incroyable scandale financier. Les détails sur :