Le RND, le parti du Premier-ministre d’Ahmed Ouyahia, a réagi officiellement à la polémique suscitée par les incroyables scènes provoquées par l’immense foule qui s’était constituée durant toute la journée d’hier dimanche devant les portes de Campus France, l’organisme chargé d’étudier les dossiers des demandes et les modalités de pré-inscription universitaire en France. 

Selon le RND, ces étudiants ne sont pas “des Harrages”. Ils ne quémandent pas le visa et ils ne veulent pas fuir leur pays. “Il s’agit uniquement d’un concours annuel de maîtrise de la langue française permettant aux étudiants de poursuivre leurs études supérieures en France”, a expliqué le parti présidé par Ahmed Ouyahia dans un communiqué diffusé sur sa Page Facebook.

Le RND ne se contente pas de banaliser et de justifier la pagaille engendrée par foule immense d’étudiants qui s’était massée devant l’Institut Français d’Alger (IFA). Il accuse également les médias et les personnalités qui ont exprimé leur indignation face aux malheurs et galères de nos étudiants de “vouloir entacher l’image de l’Algérie”.