A l’ombre d’un pays en crise, de belles choses peuvent sortir des maisons et ruelles des villages les plus reculés du pays. C’est le cas de cette région montagneuse de Beni-Maouche, à Béjaïa. Cette zone montagneuse est connue pour sa production de figues, qui viennent d’ailleurs d’obtenir un label et une dénomination d’origine.

Non content de produire des figues, séchées, les habitants et paysans de cette région ont franchi un nouveau pas : ils ont mis en place un chocolat fait à base de figues sèches. “Après de longues discussions entre nous avons décidé d’aller ensemble en lançant officiellement notre boite en janvier 2016. Une entreprise spécialisée dans la transformation des fruits et légumes et la valorisation des produits de terroir”, a indiqué Amar Abid, un des incitateurs de ce projet, cité par le site économique magrebémergent.info.

Selon la même source, la fabrication du chocolat à base de figue de se fait de manière artisanale. « Nous avons constaté que le chocolat traditionnel préparé avec la figue séduit toute personne le déguste, alors on s’est dit qu’il était temps de doter notre région d’une industrie moderne de chocolat de la figue », a-t-il expliqué. « 70% de nos intrants sont issus du marché local. Nous utilisons les deux types de figues nous achetons auprès des agriculteurs locaux. C’est un exploit d’arriver à produire du chocolat avec 70% des intrants locaux », se réjouit-il. Il ajoutera que : « Si nous ajoutons l’emballage produit également en Algérie nous dépasseront ce taux d’intégration ».

Ce produit a été exposé pour la première fois lors de la fête de la figue qui s’est déroulée récemment à Beni-Maouche. Ce fruit a reçu, depuis l’année dernière, une certification du ministère de l’agriculture.