Les expulsions massives des migrants subsahariens par l’Algérie commence à agacer et inquiéter les pays voisins. Le Niger a exprimé officiellement samedi sa « préoccupation » après les rapatriements massifs par l’Algérie de plusieurs milliers de ses ressortissants.

Selon BBC Afrique,  le ministre nigérien des Affaires étrangères Ibrahim Yacoubou a fait savoir samedi devant les députés de son pays que « Plus 20.000 Nigériens ont été rapatriés d’Algérie sur quatre ans (…) c’est une préoccupation importante pour nous avons fait savoir ».

Selon M.Yacoubou, les deux Etats voisins « vont continuer à avoir un dialogue » afin de « définir un cadre plus précis pour gérer cette migration ». Niamey a en revanche obtenu « l’arrêt » des refoulements des migrants d’autres nationalités, d’Algérie via son territoire, a expliqué le même ministre selon lequel en septembre dernier, l’Algérie avait déjà rapatrié vers leur pays un millier de migrants à majorité des Nigériens et une dizaine de Nigérians et Soudanais, en situation irrégulière.

Soulignons enfin que l’Algérie partage avec le Niger 956 kilomètres de frontière.