La prestigieuse agence américaine Stratfor a sévèrement critiqué la nouvelle politique économique initiée par le gouvernement d’Ahmed Ouyahia et prévient contre un “probablement effondrement économique”. 

Dans une note d’analyse très détaillée, Stratfor estime que l’Algérie a  “a choisi de brûler ses économies plutôt que d’emprunter de l’argent à l’étranger. Mais cette mesure s’avère insoutenable”. “L’économie algérienne vacille sur ses bases précaires. Le gouvernement sait qu’il doit adopter des réformes pour empêcher l’effondrement économique, mais son approche consiste à s’appuyer sur ce qu’il sait(connaît) le mieux : l’isolement”, déplore la même agence américaine suivi par les décideurs du monde entier.

Stratfor a prévenu également contre les dangers de la planche à billets à laquelle va recourir l’Algérie car cette option “va à l’encontre des conseils du Fonds monétaire international (FMI) et comporte des risques importants, notamment une forte inflation”.

“De toute façon, le FMI ne sera pas d’accord avec le plan du gouvernement. Ses dernières recommandations à l’Algérie, basées sur des discussions en mars, montrent clairement que l’institution ne voit pas de moyen pour le pays de financer son déficit sans emprunter plus d’argent à l’étranger”, analyse enfin Stratfor dont les conclusions démontrent clairement que l’Algérie souffre d’une véritable mauvaise gouvernance.

Basée au Texas, Stratfor publie un rapport quotidien de renseignement depuis sa fondation en 1996. Elle est devenue ces dernières années une référence citée par les médias internationaux les plus influents. Elle compte parmi ses clients des agences gouvernementales de calibre international.