Air Algérie a reconnu ce mercredi que des perturbations vont toucher l’ensemble des vols d’Air Algérie sur les réseaux domestique et international en raison d’une grève« illimitée et à travers l’ensemble des aéroports du pays » décrétée par le Syndicat national des techniciens de la maintenance des avions (SNTMA). 

Ce syndicat a fait savoir mardi soir que sans « la révision de la grille de classement et des salaires, et ce, conformément aux dispositions de la convention collective », cette grève ne s’arrêtera pas. De son côté, le P-dg d’Air Algérie, Bekhouche Allache, avait qualifié cette grève d' »illégale » car elle ne satisfait pas les conditions légales relatives à l’annonce d’une grève, d’autant plus qu’elle a été déclenchée subitement.

« La SNTMA n’a même pas daigné contacter la Direction générale de la compagnie pour discuter de leurs revendications, et ce, au terme de la réunion de leur assemblée générale extraordinaire, et a déclenché le mouvement de grève d’une manière contraire aux procédures en vigueur relatives aux mouvements de protestation », a fait savoir enfin le PDG d’Air Algérie.