En dépit de la crise financière qui touche de plein fouet le pays, les autorités algériennes vont lancer une campagne de recrutement de 13.600 fonctionnaires dans plusieurs secteurs, a annoncé ce mardi le Directeur général du budget au ministère des Finances, Farid Bekka. 

Ces 13.624 nouveaux postes budgétaires seront créés  dans les secteurs de la Santé (près de 8.000 postes), de l’Education nationale (près de 5.000 postes) et de l’Enseignement supérieur (près de 2.000 postes). Les autres secteurs peuvent recruter à hauteur de (1/5) des postes vacants disponibles à leur niveau, a expliqué le même haut responsable selon lequel ces recrutements sont justifiés en raison des départs à la retraite, des décès et des démissions.

Le secteur public compte plus de 2,2 millions de fonctionnaires. Ce qui constitue un véritable poids économique car que tous ces fonctionnaires représentent une importante masse salariale dont il faudra s’acquitter. Selon les données obtenues par Algériepart, près de 30 milliards de dollars ont été dépensés par l’Algérie en 2016 pour payer les salaires employés du secteur administratif et bureaucratique.