Le conflit diplomatique entre le Maroc et l’Algérie prend des dimensions médiatiques inquiétantes. Ce dimanche, l’agence de presse marocaine, la MAP, une instance dépendante du Ministre de la Culture et de la Communication, a lancé des attaques très indélicates contre Air Algérie. 

Dans un article mis en ligne ce dimanche sur le site internet par la MAP, Air Algérie est accusée de transporter la cocaïne et des psychotropes. “Passés les bilans opaques, une gestion stalinienne et les emplois familiaux, Air Algérie traine aussi des casseroles liées à un vaste trafic de cocaïne et de psychotropes auquel s’adonnent le personnel naviguant et des fonctionnaires de la compagnie”, rapporte ainsi la MAP qui prend part, visiblement, à cette guerre froide entre les deux régimes algérien et marocain.

Le seul souci est que la MAP s’appuie sur des sources médiatiques très discutables à l’image du média affilié au MAK Tamurt.info. L’agence marocaine officielle s’est également appuyée sur de nombreuses anecdotes racontées dans les colonnes de la presse algérienne. Des anecdotes quelques fois fantaisistes et dénouées de fondement. Pour une agence de presse officielle, de telles attaques médiatiques soulèvent de nombreuses questions sur la crédibilité de son professionnalisme. Il apparaît clairement que l’agence marocaine a reçu l’injonction politique de riposter aux propos d’Abdelkader Messahel. Et une telle attitude ne fait qu’aggraver les tensions diplomatiques entre les deux pays.