Invité du Forum des chefs d’Entreprises, Abdelkader Messahel ne s’est pas fait prier pour s’en prendre aux pays voisins, particulièrement le Maroc. « … Le Maroc, c’est rien du tout. Les banques marocaines, qui investissent, c’est le blanchiment de l’argent du haschich. Ça, tout le monde le sait. Ça, c’est des chefs d’Etats africains qui me le disent. Si c’est ça une banque, je ne sais pas…Personne ne nous impressionne. La Royal Air Maroc transporte autre chose que des passagers. Ça aussi, tout le monde le sait. Nous, nous ne sommes pas le Maroc. Nous sommes l’Algérie », a indiqué le ministre des Affaires Etrangères, vendredi, devant les membres du FCE, réunis en Université d’été.

Plus que cela, le ministre algérien a estimé que le Maroc n’est qu’une « zone de libre échange ». Le Maroc est une zone de libre échange. Des sociétés françaises viennent, créent une usine et fait travailler quelques marocains… c’est tout », a indiqué le ministre.

Sur le plan régional, le ministre des Affaires Etrangères a estimé que l’Algérie est le pays le « plus sûr » de la région Afrique du Nord. « Nous sommes un pays sûr, un pays stable. Ce n’est pas nous qui le disons mais les autres qui le disons. Pour Doing business, aujourd’hui en Afrique du Nord, il n’y a que l’Algérie. Ni l’Egypte, ni la Libye, ni la Tunisie, ni le Maroc. L’Egypte a de gros problèmes économiques. Ce pays passe son temps à prêter de l’argent. Or, nous, nous avons payé notre dette par anticipation. … La Tunisie a des difficultés énormes. », a fulminé enfin le ministre.