Le Président Français, Emmanuel Macron, a répondu à la demande du MCAF (Mouvement Citoyen Algérie de France) et du CNI ( Conseil national de l”immigration) pour la restitution des crânes de nos combattants et le rassemblement que nous avons organisé avec l’autorisation de la préfecture de police de Paris. 

Dans une réponse écrite remise aux deux associations défendant les intérêts des Algériens établis en France, le Président français promet de “prendre des initiatives nouvelles” et assure qu’il est “attaché à la réconciliation de toutes les mémoires” de la guerre d’Algérie.
Mais le président français n’a pas, pour autant, promis d’accéder au voeu de nombreux algériens qui réclament la restitution de ce symbole de la résistance historique contre le colonialisme français. Le dossier reste donc en suspens alors que “la restitution des crânes de nos combattants  est l’affaire de notre communauté algérienne de France”, soulignent les deux collectifs citoyens qui ont saisi le pensionnaire de l’Elysée.  “Le soutien de Macron ouvre la voie à des relations bilatérales apaisées que nous souhaitons”, se réjouissent enfin le MCAF et le CNI.