Au lendemain de la convocation par le Maroc du chargé d’affaires de l’ambassade d’Algérie à Rabat et du rappel de l’ambassadeur du Maroc à Alger, l’Algérie veut calmer le jeu. Le ministère des Affaires Etrangères ne renie en rien ce qu’a dit Abdelkader Messahel.

« Dans tous les cas de figure, Messahel n’a dit qu’une vérité connue de tous », a indiqué à Algériepart une source diplomatique. «Nous avons transmis, par les voies diplomatiques, nos explications aux autorités marocaines », indique la même source.

Face à la riposte épidermique du Maroc, l’Algérie préfère rester calme. Elle ne veut pas convoquer l’ambassadeur du Maroc à Alger et ne veut pas non plus rappeler le chargé d’affaires de l’ambassade d’Algérie à Rabat.

La veille, Abdelkader messahel avait estimé que les banques marocaines investissent « l’argent du haschische ». La Royale Air Maroc « transporte autre chose que des voyageurs », indique également le ministre des Affaires Etrangères. Des déclarations qui ont suscité l’ire des Marocains.