Du Port d’Oran jusqu’à Tassili Airlines et ses filiales, l’équipe de l’Emission Impossible, diffusée sur Beur TV avec la participation du rédacteur en chef d’Algériepart, Abdou Semmar, a exploré les abysses de la corruption, des détournements et du favoritisme qui minent profondément le fonctionnement des entreprises publiques. 

Une fois n’est pas coutume, ce sont deux anciens cadres de deux entreprises publiques très prestigieuses qui ont rompu le silence pour témoigner de ce qu’ils ont subi lorsqu’ils ont osé dire non à des pratiques mafieuses qui ont causé des dégâts financiers très considérables aux caisses de l’Etat. Au Port d’Oran, les équipements ont été exploités et mis à la disposition d’opérateurs privés sans qu’aucun centime ne soit versé dans les caisses du Port. Et les détournements ont même touché la caisse des voyages de la Omra et du Hadj des travailleurs… Quant à Tassili Airlines, des citoyens ordinaires ont été écartés et rejetés pour que leurs places dans un programme de formation à l’étranger soient cédées aux enfants de hauts responsables qui deviendront, par la suite, des pilotes sans même pas avoir obtenu le baccalauréat… Bref, voici encore un numéro inédit de l’Emission Impossible qu’il ne faut surtout pas rater :