Une panique générale s’est emparée samedi soir des fonctionnaires de l’aéroport d’Oran. A 20 H 45, un avion de la compagnie Tassili Airlines, une filiale du groupe Sonatrach, a été dérouté en urgence vers cet aéroport. Le pilote signale une tentative de détournement et les autorités de l’aéroport d’Oran sonnent l’alerte.

Selon les investigations d’Algériepart, le commandant de bord s’appelle Benhanache Walid. Il est le chef du département formation au niveau de cette deuxième compagnie algérienne. L’avion de Tassili Airlines est un Bombardier Q200 qui transportait une vingtaine de passers après avoir décollé d’Alger en partance pour Tlemcen.

Dés son atterrissage sur la piste de l’aéroport d’Oran, les services de sécurité procèdent rapidement à son encerclement. Mais après quelques minutes, les autorités découvrent finalement qu’il s’agit d’une “fausse alerte au détournement d’avion”.  Expert judiciaire et enquêteur sur les accidents et incidents aérien, Benzerroug Mohamed Redouane a confirmé à Algériepart que cet incident est bel et bien survenu samedi soir à l’aéroport d’Oran. “Il s’agit en toute vraisemblance d’une simulation d’un acte de piraterie. Le pilote a prétexté une agression perpétrée à bord de l’avion pour dérouter son avion”, révèle encore notre interlocuteur.

Selon ce dernier, un black-out total a été imposé par la suite sur cette affaire. L’avion est resté immobilisé jusqu’à ce qu’une nouvelle équipe de Tassili Airlines ne soit dépêchée dimanche matin pour récupérer l’appareil. “Les autorités de l’avion civile n’ont signalé aucune tentative de détournement. Or, l’appareil dispose d’un enregistreur interne que l’on appelle communément CVR. Il y a également un enregistreur au niveau des services de contrôle aérien qui enregistre toutes les communications avec les appareils survolant l’espace aérien. On peut donc tout savoir sur ce qui s’est passé réellement”, souligne enfin le même expert qui ne comprend pas pourquoi on laisse le mystère planer sur cet incident.

Quant à nos sources, elles confirment que les services de sécurité ont auditionné le pilote, l’équipage de l’avion ainsi que les passagers. Aucune conclusion n’a été encore tirée et personne ne connait encore les dessous de cette simulation de détournement d’avion. Les autorités, en tout cas, ne veulent rien révéler sur cette affaire. Algériepart poursuit toujours ses investigations et Tassili Airlines nous a promis des éclaircissements au cours de la journée.