Sonatrach vient de déclencher une enquête interne à la suite de la mort tragique d’un ouvrier sur un chantier d’une usine de gaz de traitement de gaz naturel située près de Timimoun, dans la wilaya d’Adrar, au sud du pays, a appris Algériepart de source sûre.  

Le défunt ouvrier est mort dans des conditions atroces suite à un accident de travail survenu dans des circonstances troublantes, a-t-on encore appris. Ce qui a poussé la direction générale de Sonatrach à diligenter une enquête à propos de la gestion de L’Entreprise Nationale de Grands Travaux Pétroliers, par abréviation “ENGTP”, mais appelée communément GTP, la filiale pour laquelle travaillait le défunt employé.

Le premier responsable de GTP est dans le collimateur des managers de Sonatrach en raison de sa gestion très peu convaincante et des nombreux internes qui minent cette importante filiale de Sonatrach dont l’existence remonte jusqu’à l’année 1980. Algériepart reviendra bientôt sur ce dossier avec de nouvelles révélations.