Les demandeurs algériens des visas Schengen continuent de souffrir le martyre pour déposer leurs dossiers de demande de visa. Samedi matin, le site internet de TLScontact, l’opérateur privé chargée de recueillir et de traiter les dossiers des demandeurs algériens, a été suspendu sans qu’aucun motif ne soit précisé.

TLScontact se contente uniquement d’expliquer que “le service est momentanément indisponible pour cause de maintenance, veuillez réessayer plus tard”. Cet énième blocage intervient dans un contexte très controversé où TLScontact se retrouve au coeur de toutes les critiques les plus acerbes concernant sa gestion très peu transparente de la collecte des demandes des ressortissants algériens.

TLScontact multiplie les gourdes et ne semble plus vraiment capable de gérer les milliers de demandes des voyageurs algériens qui subissent d’énormes écueils pour obtenir le précieux sésame leur permettant de voyager en France et en Europe.

Jeudi dernier, lors d’une visite de travail à Blida, l’ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt, a reconnu encore une fois les faiblesses et insuffisances de cet opérateur privé. Le problème est avec le consulat et le partenaire administratif”, a-t-il précisé soulignant que le passage du système traditionnel au système moderne n’est pas toujours facile et entraîne souvent des difficultés”, a-t-il tenté, néanmoins, de relativiser pour rassurer des Algériens exaspérés par les déficiences des prestations de TLScontact.

Enfin, d’après le diplomate français, le problème des visas est “en voie de règlement” et “des solutions seront proposées avant fin 2017”. Les voyageurs algériens doivent donc prendre leur mal en patience.