“En Algérie, il faut lancer une fatwa pour régulariser les truquages des matchs de football”. C’est avec ces mots forts que Mustapha Mazouzi, journaliste sportif et activiste politique, ancien délégué de la coordination des villages et quartiers de la commune de Tizi Ouzou, et ex-détenu, a résumé la situation de la corruption au sein du football algérien. 

A entendre le journaliste de Planète Sport, les soupçons pèsent tous les matchs du championnat algérien à cause des proportions alarmantes que prend la corruption en Algérie. Sur le plateau de l’Emission Impossible, diffusée sur Beur TV,  Mustapha Mazouzi a raconté de nombreuses anecdotes et révélé des faits troublants concernant plusieurs matchs qui ont été truqués dans notre championnat. “Dans notre pays, un club dépense plus de 50 milliards de centimes pour gagner un titre qui lui rapporte un milliard de centimes”, s’exclame le polémiste qui a pointé du doigt les présidents de clubs algériens. Ces derniers, accuse-t-il en dernier, recourent régulièrement à la “Chkara” pour vendre au plus offrant les résultats des matchs de leurs équipes.