L’ancien Président de la Fédération algérienne de Football (FAF), Mohamed Raouraoua, fut un milliardaire qui n’a pas cessé de développer sa fortune alors qu’il a régné pendant 3 mandats de 4 ans sur la FAF. Son successeur, Kheirreddine Zetchi, est également un multimilliardaire. 

C’est dire que le football algérien est resté toujours entre les mais des plus riches. Et il n’y a pas que les instances fédérales algériennes qui sont noyautées par le pouvoir de l’argent, les clubs aussi tombent les uns après les autres dans le giron des oligarques algériens.

Et ce pouvoir de l’argent influence les résultats sportifs. C’est du moins ce que constatent les invités de l’Emission Impossible, l’émission satirique qui aborde sans aucun tabou les dossiers les plus chauds de l’actualité algérienne. Diffusée hier vendredi soir sur Beur TV, les dessous troublants du football algérien ont été analysés et discutés sans aucune auto-censure. Des matchs truqués, des arbitres corrompus et des dirigeants politiques qui instrumentalisent le football pour régler leurs différends, etc., il faut absolument voir cette émission pour comprendre le mal qui ronge le sport roi en Algérie.