Avant même que la Loi de Finances 2018 n’entre en vigueur, le gouvernement entame ses prévisions. Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, appelle ainsi les walis à recenser les projets qui doivent être « dégelés » en vue de leur dégager des financements.

L’instruction de Ouyahia aux walis entre dans le cadre de la relance de certains projets, mis en veilleuse depuis trois ans à cause de la crise financière. Lors de son passage devant les sénateurs, lors de la présentation du Plan d’action du gouvernement, Ahmed Ouyahia a révélé que l’Etat a décidé de lever le gel sur certains projets des secteurs de l’Education et de la Santé.

Dans la foulée de la crise financière qui a touché le pays en 2014, le gouvernement a décidé de centaines de projets socio-économiques. Des projets d’écoles, de centres de santé, d’infrastructures sportives, sont abandonnés. Pis, même certains projets, dont les travaux ont été entamés, sont à l’arrêt.

Depuis que le gouvernement a décidé de recourir à la planche à billets, il a été décidé de relancer certains projets.