Une mauvaise nouvelle pour les fumeurs algérien. A partir de janvier 2018, ils paieront cher, très cher leurs paquets de cigarettes. Et même les prix de la “Chemma” va augmenter de manière vertigineuse. Explications. 

La Loi de Finances 2018 va tout bousculer. Et elle va imposer des augmentations des prix des produits tabagiques. Selon le texte de cette Loi adoptée mercredi par le Conseil des Ministres, une augmentation de 10 % des taxes sera imposés sur le tabac brun, le tabac blond, et le cigare.

Le tabac brun passe, ainsi, de 1.240 Da à 1.640 Da le kilo, le tabac blond de 1.760 Da le kilo à 2.250 Da et le cigare de 2.470 à 2.600 Da le kilo. Le kilo de « chemma », qui est cédé actuellement à 682 DA, va aussi augmenter pour atteindre 781 DA le kilo.

Ces augmentations interviennent après celles décidées en 2017. A partir de l’année prochaine, il faudra s’attendre à ce que les prix des cigarettes vont augmenter encore d’au moins 20 %.

Le paquet Marlboro rouge devra donc passer de 250 DA à 300 Da et  le paquet des Gauloises de  220 DA à 280 Da. Ces prix ne sont, certes, pas encore officiels et il faudra attendre que la Société des tabacs algéro-émiratie (STAEM ), une joint-venture créée en 2002 entre la Société nationale des tabacs et allumettes (SNTA) et un consortium émirati, publie les nouveaux tarifs.

Mais quoi qu’il en soit, les consommateurs de tabac algériens passeront à la caisse pour payer une nouvelle facture salée.