C’est un nouveau projet de loi qui devra bouleverser les habitudes des consommateurs algériens. L’Algérie va imposer une diminution drastique du taux de sucre utilisé dans les boissons et les produits agroalimentaires. Le projet sera bientôt proposé par le ministère du Commerce en partenariat avec le ministère de la Santé. 

Et ce projet est très bien accueilli par les industriels de l’industrie des boissons. Preuve en est, Ali Hamani, président de l’Association des Producteurs Algériens de Boisson (APAB), a fait savoir sur les ondes de la radio Chaîne III que ce projet permettra réellement de préserver la santé des consommateurs algériens. Le même interlocuteur a indiqué que les Algériens consomment en moyenne annuelle plus de 4 milliards de litres de boissons, dont certaines contiennent jusqu’à 160 Grammes de sucre (l’équivalent de 12 morceaux de sucre) par litre. Ceci sans compter les autres produits agroalimentaires qui nécessitent du sucre ajouté.

D’après Ali Hamani, certains producteurs de boissons gazeuses et de jus ont d’ores et déjà commencé à réduire le taux de sucre dans leurs produits. De leur côté, les autorités vont éditer une loi qui va plafonner bientôt l’utilisation du sucre ajouté à un niveau raisonnable qui réduit le risque encouru par les consommateurs.  Les professionnels de la santé attendent cette nouvelle mesure avec impatience.