Quelques semaines après avoir séjourné dans notre pays sans pouvoir rencontrer Abdelaziz Bouteflika, le président vénézuélien, Nicolas Maduro est à nouveau en Algérie. Le chef de l’Etat du Venezuela effectue « une escale technique » à Alger avant de se rendre en Russie où il doit rencontrer Vladimir Poutine.

Mais la dépêche de l’APS ne précise pas si le chef de l’Etat vénézuélien va rencontre le président algérien.

Il y a un mois, Maduro avait effectué une même escale à Alger. La virée est transformée en visite de travail de 3 jours. Mais pendant ce temps, le président du Venezuela n’a rencontré que le président de l’APN, celui du Sénat et le Premier ministre. Des questions se sont alors posées sur la possibilité pour ce chef d’Etat de voir Abdelaziz Bouteflika. Il est rentré à Caracas sans voir le président algérien.

Le hasard a, pourtant, fait qu’au moment de l’arrivée du chef de l’Etat vénézuélien, Abdelaziz Bouteflika a adressé une invitation à la chancelière allemande, Angela Merkel, afin de venir en Algérie. « J’attends (…), avec plaisir et fort intérêt, la concrétisation de votre visite en Algérie pour échanger avec vous sur les centres d’intérêt   qui lient nos deux pays et impulser davantage notre coopération bilatérale, conformément à nos attentes prioritaires », a souligné le président de la république dans sa missive. L’invitation est renouvelée une semaine après avoir lancé une première sollicitation.

Cela remet au goût du jour la capacité du chef de l’Etat à accomplir ses missions, notamment celles liées à l’activité diplomatique.